Le Ronde des esprits par Nalo Hopkinson

November 14, 2019

Le Ronde des esprits par Nalo Hopkinson

Titre de livre: Le Ronde des esprits

Auteur: Nalo Hopkinson

Broché: 229 pages

Date de sortie: September 30, 2001

ISBN: 2290305464

Éditeur: J'ai lu

Téléchargez ou lisez le livre Le Ronde des esprits de Nalo Hopkinson au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Nalo Hopkinson avec Le Ronde des esprits

Considérée comme une nouvelle voix majeure de la SF nord-américaine, Nalo Hopkinson, d'origine jamaïcaine, renouvelle à sa sauce – piquante – la SF, comme le fantastique. Dans ce premier roman publié en français, on découvre avec enthousiasme un art du récit énergique, ancré dans des réalités urbaines jusque-là peu ou mal explorées par les littératures de l'imaginaire.

La Ronde des esprits nous immerge d'emblée dans un Toronto exsangue, laissé à l'abandon par ses dirigeants depuis de sanglantes émeutes. Ti-Jeanne, mère d'un bébé qui n'a pas de nom, y vit chez sa grand-mère rebouteuse, Mami Gros-Jeanne, installée dans un ancien crématoire transformé en ferme et en herboristerie, et qui soigne parfois aussi à coup d'antibiotiques. Quand Ti-Jeanne tente d'aider son ex-petit ami Tony, qui s'est mis dans de sales draps, Mami le cache tout en sachant qu'elle signe là son arrêt de mort. Car Mami, sa fille disparue et Ti-Jeanne ont toutes trois le don de "voir au-delà des apparences" et de communiquer avec les esprits afro-caribéens...

Les rebondissements et les révélations se succèdent sans temps mort jusqu'à une apothéose finale fortement symbolique, qui convoque sans caricature de nombreux esprits du panthéon "vaudou".
Depuis le père fondateur qu'est Samuel Delany (lequel a d'ailleurs pris Hopkinson sous son aile), personne n'avait fait se rejoindre avec autant d'efficacité et de finesse les motifs de l'appartenance et de l'exclusion ethnique, familiale, sexuelle... ou littéraire. Non contente d'éviter toute mention de la couleur de peau de ses personnages (pourtant majoritairement d'origine afro-caraïbéenne), Hopkinson sait en effet transporter des métaphores ou des mythes usés hors de leur système de référence habituel : l'ambiance SF post-apocalyptique est le pur produit d'émeutes urbaines, les zombis sont des drogués, les filles qui voient des esprits peuvent finir folles... Signe d'une maturité d'écriture rare dans un premier roman, Hopkinson sait aussi montrer sans dire, suggérer sans les énoncer des informations importantes. Cette subtilité est la cerise sur le gâteau d'un récit haletant, aux personnages touffus et crédibles. Elle permet d'affirmer sans crainte de se tromper que La Ronde des esprits, malgré une traduction parfois maladroite, finira au rang des classiques.

Le fait est d'autant plus remarquable que la rédaction de La Ronde… a été achevée en quelques semaines seulement, afin de concourir à temps pour un prix SF du premier roman – qu'Hopkinson a d'ailleurs remporté. Sa grande force fut sans doute, malgré une trame dense, de faire primer l'efficacité narrative – se démarquant ainsi à la fois des explorations complexes d'un Delany et d'une littérature engagée trop "rase-mottes". Un roman à dévorer d'une traite, et un auteur à suivre de très près. --Henri Hudson