Le Fondement de la morale (Classiques t. 4612) par Arthur Schopenhauer

July 19, 2019

Le Fondement de la morale (Classiques t. 4612) par Arthur Schopenhauer

Titre de livre: Le Fondement de la morale (Classiques t. 4612)

Auteur: Arthur Schopenhauer

Broché: 236 pages

Date de sortie: July 13, 2012

Éditeur: Le Livre de Poche

Le Fondement de la morale (Classiques t. 4612) par Arthur Schopenhauer est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Arthur Schopenhauer avec Le Fondement de la morale (Classiques t. 4612)

Edition enrichie (Introduction, notes, chronologie et bibliographie).

Ce qu'il y a de plus important, voire d'essentiel dans l'existence, ce dont tout le reste dépend, sa signification véritable, sa phase critique, sa pointe, se trouve dans la moralité du comportement humain. Mais pour ce qui est de son sens, des modalités, de la possibilité de la chose, voilà les philosophes plongés dans le désaccord total, placés devant un abîme de ténèbres. Il en résulte que s'il est facile de prêcher la morale, il est difficile de la fonder.

Arthur Schopenhauer. Rédigé dans le cadre d'un concours organisé par la Société royale des sciences du Danemark, Le Fondement de la morale a été publié pour la première fois en 1841. Texte charnière, situé entre les deux grandes entreprises philosophiques de Schopenhauer, Le Monde comme volonté et comme représentation (1819) et les Parerga et Paralipomena (1851), il devient ainsi, comme l'a noté son traducteur, l'introduction « la plus naturelle peut-être » à la philosophie schopenhauérienne. On y découvre, en effet, une critique radicale de la métaphysique kantienne, l'affirmation que la « volonté de vivre » l'emporte sur les impératifs nés de la Raison, et que la morale, loin de s'appuyer sur des impératifs abstraits comme la loi ou l'obligation, obéit d'abord à l'ordre des sentiments.

Présentation et notes par Alain Roger.

Traduction d'Auguste Burdeau.