L'impossible capitalisme vert (POCHES ESSAIS t. 365) par Daniel TANURO

January 18, 2020

L'impossible capitalisme vert (POCHES ESSAIS t. 365) par Daniel TANURO

Titre de livre: L'impossible capitalisme vert (POCHES ESSAIS t. 365)

Auteur: Daniel TANURO

Broché: 232 pages

Date de sortie: March 12, 2015

Éditeur: La Découverte

Obtenez le livre L'impossible capitalisme vert (POCHES ESSAIS t. 365) par Daniel TANURO au format PDF ou EPUB. Vous pouvez lire des livres en ligne ou les enregistrer sur vos appareils. Tous les livres sont disponibles au téléchargement sans avoir à dépenser de l'argent.

Daniel TANURO avec L'impossible capitalisme vert (POCHES ESSAIS t. 365)

Dans la logique de La Simplicité volontaire contre le mythe de l'abondance, de Paul Ariès, et de Au temps des catastrophes, d'Isabelle Stengers, ce livre articule les luttes économiques et sociales au combat pour la protection de l'environnement.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2012)





D'un côté, trois milliards de gens vivent dans des conditions indignes de l'humanité. Enseignement, santé, énergie, eau, alimentation, mobilité, logement : individuellement leurs besoins sont modestes mais, au total, ils sont énormes. Les satisfaire n'est possible qu'en augmentant la production matérielle. De l'autre côté, deux cents ans de productivisme ont mené le système climatique au bord de l'infarctus. Éviter que les changements climatiques s'emballent et frappent des centaines de millions d'êtres humains impose de réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre. Donc la consommation des énergies fossiles nécessaires aujourd'hui à la transformation des ressources prélevées dans l'environnement. Donc la production matérielle. Comment stabiliser le climat tout en satisfaisant le droit légitime au développement de celles et ceux qui n'ont rien, ou si peu... et qui sont en même temps les principales victimes du réchauffement ? C'est le casse-tête du siècle.
Dans ce livre, Daniel Tanuro propose de réconcilier l'écologie et le projet socialiste, parce que le capitalisme ne saura rien résoudre. Contre les sceptiques, il montre le fonctionnement exemplaire des scientifiques au sein du GIEC, mais aussi comment les gouvernements sous-estiment en permanence ses recommandations. Il montre aussi que le marché du carbone a pour principal résultat d'enrichir et de renforcer les grands pollueurs, ceux qui ont intérêt à brûler des combustibles fossiles le plus longtemps possible.
Si l'on n'est pas capable d'articuler les luttes économiques et le combat pour la protection de l'environnement, le capitalisme causera des catastrophes sociales et environnementales de grande ampleur. Quelles erreurs ceux qui se réclament du socialisme ont-ils commises pour que cette articulation semble aujourd'hui si difficile ?
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, la deuxième édition de 2012)