La couleur du diamant (Espèrendieu: détective scientifique t. 3) par Louis Charreyre

February 23, 2020

La couleur du diamant (Espèrendieu: détective scientifique t. 3) par Louis Charreyre

Titre de livre: La couleur du diamant (Espèrendieu: détective scientifique t. 3)

Auteur: Louis Charreyre

Broché: 240 pages

Date de sortie: December 16, 2017

Téléchargez ou lisez le livre La couleur du diamant (Espèrendieu: détective scientifique t. 3) de Louis Charreyre au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Louis Charreyre avec La couleur du diamant (Espèrendieu: détective scientifique t. 3)

Espèrendieu, détective scientifique, commençait sa troisième enquête.
À Stuttgart, les chercheurs d’un laboratoire vétérinaire, s’activaient sur un prochain sérum contre la mouche Tsé-tsé, aussi appelée la maladie du sommeil. Une jeune américaine, postdoctorale, vint s’immiscer dans cette équipe bien connue. Néanmoins, Fiona Hannigan avait précisé dans sa thèse : « À présent, la vérité ne respecte ni la hiérarchie ni la réputation ». Passionnée, elle rencontra le directeur Lüdwig Feuerbach et Michael Weber. Ce dernier était le responsable de ce nouveau vaccin contre la maladie du sommeil. Rapidement, une tension naquit entre le professeur Weber et la jeune femme. Fiona raconta à Thomas Espèrendieu, en grimaçant, « c’est le griffonnage habituel du professeur, je ne peux pratiquement pas lire ses notes », disait-elle…
Par ailleurs, la jeune femme adorait son nouvel amant, Alex Hamilton, un peu plus âgé, et possédait deux métiers : l’un à WWF et l’autre à l’ONU. Bientôt, ils se retrouvèrent ensemble dans la ville de Bakali, en Oubangui. Mais, catastrophe, le nord musulman lança une colonne militaire vers le sud catholique. C’était la guerre civile. Le bourg de Bakali touchait la réserve animalière où Hamilton avait transporté des chimpanzés venus des villes européennes et américaines. La réserve de Ndumo Sidayo. Maintenant, ils étaient libres. Dans la jungle, la jeune américaine n’était pas au courant de cette guerre. Pendant que les groupes musulmans du nord contournaient la réserve, là, des affrontements eurent lieu et il y eut quelques morts. Le président français envoya son armée en Oubangui.
Fiona Halligan observait les animaux sauvages, et en particulier, les chimpanzés. Seule, elle se retrouvait dans une cage, prisonnière, car un singe en avait fermé la porte. Cependant, un autre ouvrira la grille le lendemain.
À Bakali, Alex Hamilton, grâce au WWF, s’était occupé de la réserve. Là, il avait rencontré un pygmée, ce dernier lui proposait des diamants rouges.
À la saline, l’américaine tomba sur des militaires massacrant les éléphants pour leur arracher leurs défenses. La jeune femme, traumatisée, s’enfuit avec difficultés de la réserve, puis de l’Oubangui. Elle revint, enfin, à Stuttgart. Quarante-huit heures plus tard, elle était assassinée.
Après la mort de Fiona, Espèrendieu commença son enquête. À Stuttgart, le commissaire de police, Reitz, croyait vraisemblablement que le gardien de l’immeuble de la jeune américaine était le meurtrier. Le directeur, Lüdwig Feuerbach, montra des photos de la jeune américaine et de son pendentif. L’objet avait disparu. C’était un indice, Espèrendieu s’en souviendra.
La guerre civile en Oubangui continue, néanmoins, Espèrendieu doit retourner dans ce pays qu’il a bien connu. Il veut savoir ce qui s’est passé dans la réserve bien que Fiona Hannigan n’y soit restée que trois jours et, surtout, chercher la vérité auprès des témoins directs qui vivaient encore à Bakali.
À Stuttgart, le commissaire arrêta le gardien de l’immeuble de la rue Albert Schweizer où habitait Fiona. Certainement qu’Heinrich Reitz détenait les preuves que le surveillant avait assassiné la jeune femme. Mais Thomas n’était pas d’accord. Quel était le coupable ?
Espèrendieu, dorénavant, cherche un tueur. Toutefois, après deux autres meurtres : il s’agit d’un tueur en série.